March 26th, 2020

Comment la Banque du Canada atténue l’impact économique de la pandémie sur les Canadiens

MISE A JOUR (27 Mars 2020): Cet article a initialement été publié le 26 Mars 2020 puis mis à jour le 27 Mars 2020 en raison de la troisième baisse consecutive en l’espace d’un mois du taux cible du financement par Banque du Canada menant à un taux de 0.25%.

L’humanité est confrontée à une situation unique avec la pandémie de COVID-19 et les banques centrales du monde entier réagissent différemment. La Banque du Canada a annoncé de nombreuses mesures pour limiter l’impact économique et financier afin de rassurer les Canadiens.

Pendant cette crise, la banque centrale s’est concentrée sur la stabilisation de l’économie en veillant à ce qu’un financement accessible soit en tout temps à disposition des particuliers et des entreprises. Il est impératif que les Canadiens aient les moyens de payer leurs factures et de maintenir leurs entreprises à flot dans un ralentissement économique dramatique comme celui auquel le pays fait actuellement face.

La Banque du Canada a agi en assouplissant les taux d’intérêt à trois reprises au cours du mois de Mars. La première baisse était de 50 points de base faisant ainsi passer le taux à 1,25% le 4 mars 2020. La seconde baisse était à nouveau de 50 points de base le 13 mars 2020 menant à un taux de 0,75%. La troisième baisse était elle aussi de 50 points de base le 27 Mars 2020 menant à un taux de 0.25%. Ces mesures ont été prises pour stimuler l’activité économique, réduire les coûts d’emprunt et stabiliser l’inflation.

Le fonctionnement efficace des marchés financiers est essentiel à une économie saine et est particulièrement important en période de turbulence sur les marchés. Afin d’injecter des liquidités sur les marchés, la banque centrale a élargi son programme de rachat d’obligations d’état garantissant ainsi que les obligations pourraient continuer à être achetées ou vendues. Un autre programme lancé par la Banque du Canada pour maintenir la disponibilité du crédit est l’achat d’obligations hypothécaires auprès d’institutions financières. Cette action donne aux institutions financières les moyens de satisfaire de nouvelles demandes en ces temps difficiles.

Afin de faciliter l’accès à la liquidité pour les institutions financières pour leurs permettre de maintenir leurs pratiques de prêt, la banque centrale a assoupli ses règles de prêt aux banques. Cela comprend l’allongement des conditions des prêts et l’élargissement des garanties acceptables utilisées pour leur prêter de l’argent.

Enfin, la Banque a mis en œuvre d’autres actions pour faciliter l’accès provincial aux fonds et faciliter le financement des petites et moyennes entreprises.